„Les divorces binationaux: un phénomène aux conséquences désastreuses“

2 avril 2014 – Actualités du PE , Au Parlement , Commission des pétitions , Communiqués , Mes dernières actualités , Mes opinions
Brüssel. Gerechtigkeit für Kinder und ihre Eltern von Seiten Philippe Boullands. Einhalten der Menschenrechte ! Deutschland zerstört sie täglich hundertfach !

Brüssel. Gerechtigkeit für Kinder und ihre Eltern von Seiten Philippe Boullands. Einhalten der Menschenrechte ! Deutschland zerstört sie täglich hundertfach !

Voici le communiqué de presse que je vous invite à partager, suite aux différents rebondissements au Parlement européen, ce mardi 1er avril autour du sujet du Jugendamt et des divorces binationaux. Encore merci aux nombreux parents qui nous ont aidé ou qui sont venus s’exprimer en Commission des pétitions. Continuons la médiatisation autour de ces sujets.

Les divorces binationaux: un phénomène aux conséquences désastreuses

Brüssel. Philippe Boulland. Er setzt sich gegen kid - eke - pas in Deutschland ein, einem Phänomen mit zerstörerischen Auswirkungen - ausgelöst durch Familiengerichte und Jugendamt Deutschland. Links im Hintergrund die EU-Abgeordneten Cristina Muscardini und Niccolò Rinaldi.

Brüssel. Philippe Boulland. Er setzt sich gegen kid – eke – pas in Deutschland ein, einem Phänomen mit zerstörerischen Auswirkungen – ausgelöst durch Familiengerichte und Jugendamt Deutschland. Links im Hintergrund die EU-Abgeordneten Cristina Muscardini und Niccolò Rinaldi.

« En dépit des manœuvres politiques des députés européens allemands visant à empêcher tout débat en commission des Pétitions sur les divorces binationaux en Allemagne, j’ai réussi à réinscrire ce thème à l’ordre du jour comme cela avait été initialement prévu » s’est félicité hier soir Philippe Boulland, député européen français, très impliqué sur la question des divorces binationaux en Europe.

« Toutefois, c’est une victoire qui laisse un goût amer. Certains parents n’ont pas pu être prévenus à temps et la Commission européenne n’a pas été capable d’envoyer un représentant à l’audition. C’est un manque de considération pour des parents qui attendent depuis des années qu’on les écoute » a regretté le député.

« Les parents venus de France, d’Italie, et même d’Allemagne ont pu montrer que, derrière des numéros de pétitions, se trouvent des humains dont on a coupé tout contact et tout lien avec leur enfant depuis des années. J’admire la dignité avec laquelle ils ont exprimé leur vécu tragique alors que beaucoup sont ruinés et détruits par des années de procédures kafkaïennes en Allemagne » a souligné Philippe Boulland.

« Il est temps que les ministres de la famille et de la justice dans chaque État membre se réunissent et prévoient ensemble la création d’instruments de recours pour les parents. Autant d’erreurs judiciaires et administratives ne sont pas le fruit de l’imagination. Cela peut toucher tout le monde et la génération Erasmus sera particulièrement concernée par ce phénomène » a conclu Philippe Boulland.

Philippe Boulland